Celle grâce à qui tout à commencé...

Bienvenue à vous,

Je m'appelle Aurore, je réside au coeur de l'Auvergne, près de Vichy dans l'allier  Depuis 20 ans maintenant, je suis l'heureuse humaine d'une grande famille animale qui ne cesse de m'étonner, de m'apprendre, et qui me pousse à évoluer chaque jour. 


Voici mon parcours, mes formations, mes questionnements et tout ce qui fait que je suis aujourd'hui devenue thérapeute dédiée aux animaux.

AVANT DE DEVENIR NATUROPATHE SPÉCIALISÉE POUR ANIMAUX
 

Ce récit me tient à coeur car il parle de mon cheminement intérieur, de mes erreurs, de mes doutes mais aussi de toutes les étapes qui font qu’aujourd’hui je ne suis plus dupe, j’ai appris la cohérence, la justesse, à réfléchir par moi-même et à ne plus croire aveuglément ce que l’on raconte même si les conseils et les avis tranchés viennent de personnes supposées avoir fait de hautes études et sensées nous conseiller pour le bien-être et la longévité de nos animaux.

Je suis une humaine en évolution qui dévoue une grande partie de sa vie au monde animal, et ce depuis sa plus tendre enfance. Ce sont les animaux qui m’ont appris l’essentiel de ce que je sais aujourd’hui, ils m’ont aidés, orientés, fait me questionner, ils m’ont obligés à chercher, à creuser et comprendre, j’ai parfois payé lourdement mes erreurs mais sans ces erreurs, je ne serai pas là aujourd’hui.

Petite rétrospective : Ma première rencontre avec le monde animal a été avec le chien de mes grands parents « Paddy » avec qui j’ai eu une longue relation fusionnelle, j’avais 4 ans. Ce chien m’a fait comprendre qu’il n’était pas nécessaire de parler pour comprendre et se faire comprendre.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Kandy de Airkelso 
Ma première jument est arrivée quand j'ai eu 21 ans. Je m’orientais déjà dans le travail à pied pour créer une relation "juste" je l’avais éduquée tranquillement en licol plat, à l’époque nous n’avions pas tout ce matériel dit  « éthologique ». J’avais déjà la conviction qu’il était inutile de faire clouer des fers et qu’il était essentiel de respecter le rythme, les besoins et les envies de son cheval pour obtenir une relation de confiance mutuelle. Suite à un grave accident en balade ou je me suis fracturé une vertèbre, j'ai malheureusement du me séparer de Kandy.

 

 

Java,
Et un jour de 2014, je décide de reprendre une jolie bébé Rott. Je me suis entre temps renseignée, Roxy aurait été d’une lignée « à problèmes ». Je m’oriente alors chez un particulier, je fais bien attention aux lignées des parents pour exclure toute consanguinité, je sélectionne une personne qui vit avec son mâle et sa femelle chez lui dans sa maison et je repars après 4 visites avec Java. Java a une croissance extrêmement rapide, d’un côté je suis fière d’avoir une si belle chienne mais d’un autre je suis inquiète, à 10 mois elle pèse déjà 44kg, c’est énorme, Roxy n’en pesait que 37 au meilleur de sa forme. Je la nourrissais alors au Royal Canin puppy, réputées être les meilleures croquettes du marché et conseillées par les vétérinaires, les éleveurs et les professionnels du monde canin. Puis à l’âge de 10 mois et demi, Java décède brutalement alors qu’elle est couchée sur son tapis dans le salon sans raison. Le vétérinaire ne me propose pas d’autopsie car lorsqu’un chien meurt de cette manière cela ne peut être qu’à cause d’une malformation cardiaque selon ses dires. Etant sous le choc, je ne m’y oppose pas et je rentre chez moi dévastée.

 


Quelques temps plus tard, j’entame des recherches sur les causes de décès prématurés chez les chiots, les causes des tumeurs, je m’informe de toutes les nouvelles maladies qui explosent chez les chiens et les chats. Au fil de mes recherches qui durent plusieurs années, je rencontre énormément de personnes qui ont perdu leur chien à 7 ans et à qui on dit que c’est déjà vieux pour un clébart ! C’est honteux… Il y a 30 ans les chiens et les chats vivaient en moyenne 15 ans voir 16, 17 ou 18 ans… et aujourd’hui nous devons gober qu’un chien est vieux à 6 ou 7 ans, qu’il doit passer en gamme Sénior en alimentation ?Foutaise !

Le souci est justement l’alimentation industrielle ! Ces croquettes fabriquées à bases de résidus de céréales aromatisées chimiquement pour tromper l’odorat des carnivores et leur faire avaler ce qui les empoisonnent quotidiennement.

En 2015, je commence à me former et à m’informer sur toutes les méthodes naturelles pour garder nos animaux en bonne santé : j’ai à l’époque 2 chats, 10 poules, un chien, un poney et Véga ma jument. J’ai déjà une démarche qui vise à éviter le chimique, la synthèse, le superflu et l’inutile, j’ai un certain recul sur divers traitements naturels comme les EM, j’ai une solide connaissance des chevaux que j’ai perfectionnée par un stage au sol avec Andy Booth et depuis Java, je nourris différemment, je nourris en fonction du régime alimentaire de l’animal, de son âge, de la saison, de l’activité physique etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

J’expérimente tout ce que j’apprends et que je trouve juste sur mes animaux, je sélectionne ce qui fonctionne, j’écarte ce qui ne marche pas. Mon entourage direct et indirect me sollicite de plus en plus régulièrement pour avoir mon avis sur le cas d’un cheval maigre ou anxieux, pour un chat qui fait ses besoins partout sauf dans sa litière, pour un chien qui aboie « pour rien » etc.

Début 2016, j’ai un déclic, je m’inscris à une formation en Fleurs de Bach, puis à une autre en aromathérapie, je participe à un stage d’EFT et enfin, j’apprends à maitriser ce qui m’effrayait :« l’énergie, le magnétisme, le fluide».

 

Depuis 2015, je me forme quotidiennement auprès de formateurs que je choisis, je n’ai pas acheté une formation complète, je me forme à mon rythme et uniquement sur les sujets qui m’appellent. J’ai aussi entrepris un travail sur moi afin d’être capable de soigner les animaux. Il est impensable de vouloir aider quelqu’un, même un animal si l’on a pas fait le ménage dans sa vie, dans sa tête, si nos peurs nous paralysent, si nos émotions ne sont pas comprises et acceptées. 
 

Je termine ma présentation en remerciant mes animaux, d’abord Belette, ma fidèle minette qui me démontre chaque jour que rien n’est acquis, malgré la nourriture de qualité, un environnement sain qui respecte ses besoins, tout l’amour que je lui donne, les traitements naturels, elle trouve toujours un moyen pour me faire me questionner, elle m’a encore une fois expliqué qu'avec les animaux qui partagent nos vies, nos ressentis et accompagnements ne sont pas aussi justes que lorsqu’ils sont dénués de lien affectif. Je remercie encore Delphine Energétique qui a rapidement su mettre le doigt là ou je ne cherchais pas. Merci Véga pour ta douceur et ta patience, merci Félicie pour ton enseignement concernant la vie des poules, merci Noumie pour ton mauvais caractère et Heaven pour ton côté sauvage et incorruptible et enfin merci Peluche pour avoir en toi un petit diable de Tasmanie qui m'a aidé à progresser avec les Fleurs de Bach !
 

Ce récit est pour vous dire qu’il n’existe pas une seule et unique solution pour tous les animaux face à la même problématique, il y a les exceptions, les allergiques, les cas particuliers, ceux qui ont un message à faire comprendre à leur humain, ceux qui sont en colère, tristes ou exubérants… 
 

Mon accompagnement est toujours personnalisé et en adéquation avec le vécu de l’animal, celui de son humain ainsi que les autres membres du foyer, son environnement, ses congénères etc. J’ai également appris que l’humain référent fait partie intégrante de la guérison de son animal et que pour cela, je ne me limite pas à un accompagnement de l’animal, j’intègre son gardien dans mes protocoles de soins.

Aurore 🌸

Roxy.jpg

Roxy (2000-2012)

Anne de la Martinière
J’ai commencé « l’équitation « classique en 1989, à l'âge de 10 ans. J'ai ensuite "progressé" dans le milieu de la compétition. À 19 ans, j'ai reçu un électrochoc grâce à ma jument de concours, Anne de la Martinière qui tirait vraiment fort, jusqu'à me déclencher une tendinite chronique des avant-bras. En réaction, j'avais appris à la monter avec des mors et des enrênnements toujours plus sévères et coercitifs. Un jour, sur un cercle au galop, elle tira violemment avec sa bouche et cassa les rênes allemandes...  j'ai alors pris conscience de la violence de ce que j'infligeais aux chevaux que je montais. Imaginez-vous avec un morceau de métal dans la bouche, relié à une corde qui vous maintient la tête en bas + des rênes ou un humain est constamment en traction dessus pour vous freiner. Cette jument se défendait, elle souffrait en silence avec cet enrênnement, elle ne voulait pas "plier". Je compris que notre relation était tout sauf harmonieuse et respectueuse, mon plaisir de cavalière de CSO et de dressage n'était pas partagé par les chevaux. J'ai à ce moment refusée de continuer l'équitation telle qu'elle m'était enseignée à cet époque. Cette prise de conscience me permis de tout remettre en question et de privilégier la Relation avec un R majuscule au travail monté. J'avais pourtant un galop7, et avec le recul, je sais maintenant que je n'ai jamais aussi mal monté qu'à l'époque ou j'ai obtenu cet examen pourtant prisé dans le milieu équestre.

Roxy
Elle est arrivée dans ma vie en 2000, un bébé Rottweiler qui aura vécu 12 ans à mes côtés. C’est à elle que je dois « Aurore Naturopathie Animale ". Elle est l'une des sources de ma réflexion et de mes recherches.

 
Comme tout humain complètement gaga de son chien, j’ai voulu faire de mon mieux avec elle en suivant tous les conseils des professionnels de santé animale. Roxy a donc été vaccinée et vermifugée selon les échéanciers en vigueur, c’est à dire vaccinée tous les ans + le vaccin antirabique (contre la rage) comme l’exige la législation pour les chiens de catégorie. Je l’ai vermifugée au moins 2 fois par an et bien sûr, je lui ai acheté les meilleures croquettes du marché, les plus chères, les ProPlan Agneau. Roxy vivait avec moi, je l’emmenais absolument partout même au travail, elle n’aimait pas spécialement rester dehors si je n’y étais pas, sa vie c’était moi. J’ai aimé cette chienne comme si elle était ma fille, nous avions une connexion extraordinaire mais à l’époque je ne mesurais pas cela, je n’en avais pas conscience.

L’année de ses 8 ans, Roxy développe une boule près d’une mamelle, en quelques jours elle atteint la taille d’une noix, je suis inquiète, je l’emmène chez le vétérinaire. Verdict sans appel, c’est une tumeur, il faut l’enlever tout de suite ! Roxy se fait donc opérer et enlever toute la chaine mammaire pour éviter les métastases… c’est une lourde opération qui à l’époque me délesta de plus de 400€. Elle était pourtant stérilisée, j’ai eu du mal à comprendre, il m’a pourtant été dit que les chiennes stérilisées avaient moins de chance d’attraper des tumeurs que les autres.
 

Bref, Roxy guérit et, un an plus tard , une nouvelle boule apparait près d’une des mamelles restantes. Elle évolue bien plus lentement, mais au bout de 6 mois, je décide de ramener Roxy chez le vétérinaire. Rebelote : il faut opérer rapidement, Roxy a presque 10 ans, je m’inquiète beaucoup concernant sa capacité à supporter l’anesthésie, mais le véto me dit qu’il est plus risqué de la laisser avec sa tumeur. Donc opération, 2 mamelles sont encore enlevées, elle guérit encore mais 6 mois après une autre tumeur apparait. Là je m’effondre : comment est-ce possible ? Comment un animal aussi bien traité avec autant d’amour, une alimentation et un suivi véto aussi parfait peut-il être malade à ce point ? Le chien de mes grands parents, Paddy a vécu quasiment 16 ans sans problèmes particuliers alors qu’il n’avait pas d’aussi bonnes croquettes ( il était à la ration ménagère + quelques Frolic). Le véto me propose une 3ème intervention, là je refuse catégoriquement, Roxy va avoir 11 ans, pour les rotts, cet âge est considéré comme très vieux, je ne souhaite pas qu’elle meure durant l’opération, j’opte pour un traitement par chimiothérapie à la maison. Cela me coûte au départ 160€ par mois… Au bout d’un certain temps je m’aperçois pour être moi aussi tombée malade, que le Dermitruc est exactement la molécule du Solupred… la Prédnisolone qui coûte en pharmacie 3€ la boite de 20 ! J’hallucine, je demande au vétérinaire de me faire une ordonnance de Prednisolone à la place de son Dermitruc… il est moyennement ravi mais me la fait quand même. C’est comme cela que le traitement à 160€ passe à 6€ par mois !

L’année de ses 12 ans, alors qu’elle a le ventre à vif, ravagé par le cancer, je prends la terrible décision de la faire endormir pour la soulager. Je mets plus de 2 ans à m’en remettre.

Babzool

En juin 2016, je descends mon chien en urgence chez le véto avec un 41° de fièvre, je pense à une piroplasmose (maladie causée par une morsure de tique), car la fièvre est apparue soudainement. Il a une injection + un anti inflammatoire pour faire baisser la fièvre. 24h plus tard, la fièvre remonte, il a 41,4°… Retour chez le vétérinaire, il palpe l’abdomen et sent quelque chose. A l’échographie, il voit une masse énorme, tellement grosse qu’il ne peut même pas identifier à quel organe elle est attachée. Bab, reste hospitalisé 5 jours sous forte dose de cortisone pour tenter de réduire la tumeur.(Il est vraiment solide ce chien !) Je le récupère enfin avec comme verdict « tumeur de la rate de la taille d’un pamplemousse » il lui reste maximum 3 mois à vivre… Je précise que l'accompagnement par les vétérinaires a été de bien meilleure qualité et empreint de bienveillance contrairement à celui de Roxy. Bab a 10 ans, c’est un chien qui n’a jamais eu de pépins, un bon multi-races BorderXCockerXBeauceronXSetterX? sans souci. Et voilà que je rentre chez moi avec une ordonnance de Dermitruc… Je constate alors que 8 années de nourriture inadaptée et toxique ont eu raison de la rusticité de mon chien. Je lui donne son traitement quelques temps, mais je le vois dépérir, là ou il urine, l'herbe jaunit, il tremble, tangue quand il se déplace, il à l'air absent et dort presque tout le temps. Je décide alors de me faire confiance :
1) on arrête la cortisone
2) on change la nourriture, on achète de la bonne pâtée,
3) je le mets sous forte dose d’EMA,
4) Je lui fais des soins énergétiques…
Dès ce protocole mis en place je vois mon Bab revivre, retrouver une  démarche normale, redevenir joyeux et mon gros loup aura vécu 4 ans de plus.

Avec Andy Booth -Juin 2012

Ma famille animale actuelle :

Véga.jpg

Véga

F%C3%A9f%C3%A9_edited.jpg

Félicie

Noumie, neige.jpg

Noumie

Heaven%20Site_edited.jpg

Heaven

IMG_0008.JPG

Peluche

Belette

IMG_1161.JPG

Ceux qui ont partagé un petit ou long bout de chemin avec moi et qui m'ont tant appris :

Chaton

Fleur

Germaine

Uthan

Ernesto

Moumou

Snoopy

Sasti

Chaussette

Obi